isolation phonique nuisance sonore

L’isolation phonique pour supprimer les bruits parasites

L’isolation phonique est un moyen ultime pour renforcer les performances d’un logement. Il existe à cet effet divers types d’isolation en fonction des facteurs environnementaux auxquels on est confronté. Pour éviter ou prévenir les perturbations liées aux bruits sonores par exemple, il est recommandé de recourir à l’isolation phonique. Ce procédé renferme plusieurs paramètres qu’il urge d’appréhender afin de bien profiter des avantages d’une telle rénovation. Voici tout ce que vous devez savoir sur l’isolation phonique.

Qu’est-ce qu’une isolation phonique ?

L’isolation phonique est un procédé qui permet d’assurer la réduction des différents bruits qui proviennent de l’intérieur ou de l’extérieur d’une habitation.

En d’autres termes, il s’agit des travaux de rénovation destinés à limiter les éventuels effets des bruits environnants sur l’organisme humain et les ressources matérielles. L’isolation phonique d’une maison est effectuée suite à une identification des sources du bruit et du cheminement sonore à travers des cloisons ou des parois. Elle passe par une recherche approfondie et une mise en place de matériaux isolants de qualité supérieure et se détermine selon les types de nuisances relevées.

Il existe en effet différents types de bruits pouvant nécessiter une isolation phonique. La première catégorie nommée bruits d’impact est souvent liée à des éléments extérieurs au logement. Il peut s’agir des renversements d’objets, de déplacement des meubles, des pas de talon, etc. Le passage du métro ou du train qui fait trembler la maison constitue également un bruit d’impact.

On note aussi les nuisances sonores qui concernent le plus souvent les voix du voisinage, la musique, le passage des avions et bien d’autres. Ces bruits se dispersent dans l’air et passent au travers des interstices des fenêtres, des portes ou à travers l’épaisseur des surfaces.

La deuxième catégorie encore appelée bruits d’équipements peut provenir de l’intérieur ou de l’extérieur d’une maison. Il s’agit des bruits générés par les canalisations, le chauffage, les appareils électrodomestiques et la production d’eau chaude.

Pourquoi réaliser une isolation phonique ?

Il existe de multiples raisons qui peuvent vous amener à réaliser une isolation phonique. D’abord, elle permet d’optimiser le confort dans une demeure en améliorant son isolation acoustique par la mise en place des isolants. De plus, elle contribue à maintenir la température idéale pendant les saisons froides.

Aussi, elle permet aux occupants de réduire les consommations énergétiques. Cela donne l’avantage aux propriétaires de réduire davantage le budget à consacrer aux rénovations énergétiques. Lors d’un audit énergétique, votre logement obtiendra un meilleur classement. 

Par ailleurs, avec une isolation phonique, vous ne serez plus confronté aux différents bruits provenant de l’extérieur. Vous n’êtes pas sans savoir que ces perturbations extérieures sont susceptibles de provoquer de nombreux problèmes de santé comme le stress, la fatigue, la dépression, les troubles de sommeil… Il peut également en découler les maux de tête ainsi que des maladies cardiovasculaires.

Quels sont les types d’isolation nécessaires pour une isolation phonique ?

Il existe plusieurs types d’isolations phoniques qui peuvent être effectuées dans un logement.

L’isolation des fenêtres

Il s’agit d’une solution qui consiste à utiliser de multiples techniques pour renforcer le port des bruits via les fenêtres. Ces techniques peuvent se baser sur le double ou le triple vitrage.

De même, l’occupant de la maison concernée peut opter pour l’utilisation des fenêtres en bois, l’usage des rideaux insonorisés, le bouchon de fenêtre ou des verres feuilletés avec intercalaires.

L’isolation des plafonds

L’isolation des plafonds permet de réduire les bruits sonores venant de l’étage supérieur. Pour ce faire, il suffit de procéder à la pose d’une plaque de plâtre ou à l’installation d’un faux plafond qui se fixe sur des suspentes en acier, en aluminium ou en inox.

Un isolant phonique peut aussi être ajouté entre le plafond et le faux plafond pour permettre limiter l’impact du bruit. Il faut souligner que l’installation d’un faux plafond consiste à réduire le volume et permet de réaliser des économies en énergie. Elle contribue également à la limitation des échanges thermiques avec les étages du dessus.

L’isolation des murs et des parois

Ce type d’isolation permet d’amoindrir les échanges de bruits depuis les chambres mitoyennes ou de l’extérieur. Elle vise à poser une couche d’isolant sur le mur ou procéder à l’installation de contre-cloison. Cette méthode est nécessaire pour surtout baisser efficacement le bruit provenant de la rue.

L’isolation du sol

Ce type d’isolation consiste à isoler les différentes nuisances sonores entre les étages venant d’un appartement individuel ou collectif. Pour ce faire, il faudrait installer sur le sol une plaque isolante. Le choix du matériel pour ces travaux s’effectue en fonction du type de sol.

Quels sont les avantages de rénover une isolation phonique chez soi ?

Il est vrai que l’isolation phonique d’un logement offre de multiples avantages sur divers plans. Toutefois, les travaux réalisés peuvent devenir défaillants à court ou long terme. Dès lors, il importe de procéder régulièrement à sa rénovation.

Cette approche offre une amélioration du confort acoustique et thermique de votre logement et participe à la diminution des bruits perçus. Elle permet également de limiter les problèmes de santé en rapport avec la pollution sonore excessive. Sur d’autres plans, en complément d’une isolation thermique, des travaux d’isolation phonique vous permet de valoriser votre patrimoine immobilier en cas d’une revente de celui-ci.

Quels sont les matériaux nécessaires pour réaliser une isolation phonique ?

De nombreux matériaux interviennent dans l’isolation phonique d’un logement. Il s’agit principalement d’un isolant à forte densité et à structure poreuse qui sera en mesure d’assurer le blocage de l’air. À cet effet, certains isolants phoniques plus réputés sont élaborés :

  • les fibres de bois et de coco ;
  • le liège ;
  • l’ouate de cellulose ;
  • les aérogels ;
  • la toiture végétalisée ;
  • les mousses phénoliques.

On note également les matériaux de menuiserie qui s’utilisent lors de ce travail.

En conclusion, une isolation phonique est une solution pour renforcer les performances de son logement vis-à-vis des bruits extérieurs. D’autres avantages accompagnent cet atout principal du procédé.

Par ailleurs, il existe plusieurs types d’isolation phonique que vous pouvez réaliser en tenant compte de la faille par laquelle les bruits parviennent dans votre habitation. Aussi, pour mieux profiter des atouts phares d’une isolation phonique, il est conseillé de la rénover en temps réel.