Les isolants minces pour les combles

En règle générale, les déperditions thermiques sont observées au niveau des combles. Elles engendrent des coûts importants en énergie. Recourir à des isolants minces pour les combles permet une bonne conservation de la chaleur et une réduction des frais de chauffage. Les isolants minces sont connus sous plusieurs appellations.

Sur le marché, on les retrouve sous le nom de PMR, d’IMR, d’isolant thermo-réflectif voire de film mince. Du fait de son épaisseur moindre, l’isolant mince est une solution adaptée pour les combles. En effet, la perte de place est amoindrie. Toutefois, il faut tout faire pour éviter l’apparition de ponts thermiques. De plus, le pare vapeur n’est pas nécessaire grâce à la présence de l’aluminium sur l’isolant mince.

Par définition, un isolant mince oscille entre quelques millimètres à trois centimètres d’épaisseur. Il fait appel à la technologie multicouche. En fait, plusieurs couches d’isolants font l’objet d’un assemblage entre 2 feuilles d’aluminium, voire sur un film plastique aluminisé. Cette technique procure un côté brillant à l’isolant mince. Cet aspect brillant lui donne aussi le  nom d’isolant réflecteur. Ainsi, l’isolant mince agit tel un miroir.

Il propose davantage de réfléchissement et renforce la transmission de l’énergie par rayonnement. Cela permet d’accélérer le passage de l’énergie. Les couches d’isolants qui composent un isolant mince intègrent des feuilles de feutre, de la ouate, des laines minérales, des laines animales ou du polyéthylène, entre autres.

Quant à l’assemblage de l’isolant mince, elle implique la technique du collage, de la soudure ou de la couture. L’utilisation d’un isolant mince est davantage combinée à un isolant classique. L’isolant mince n’est pas usité seul, car il est un complément d’isolation thermique des combles. Au niveau de la performance, l’isolant mince pour les combles sous la forme multicouche équivaut à un isolant classique de 6 cm. Ainsi, l’isolant mince en mode solo comprend une résistance thermique moindre qui ne correspond pas aux normes en vigueur.

Pour une isolation thermique performante, les isolants minces sont également étanches à la vapeur d’eau. Les nombreuses couches qui composent l’isolant mince permettent de définir les capacités techniques d’un isolant mince. Hormis le confort thermique, l’isolation des combles autorise un grand confort acoustique.

Par ailleurs, la réduction de ponts thermiques permet de réaliser jusqu’à 45 % d’économie sur le chauffage en hiver et sur la climatisation en période estivale. Il faut aussi savoir que la mise en place d’isolants minces pour les combles est plutôt un travail de professionnel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *