isolation comble aménageable

L’isolation des combles pour améliorer la performance énergétique de sa maison

L’isolation des combles d’une habitation se rapporte à la volonté des propriétaires de rendre leur logement confortable, performant et économe en matière d’énergie. Toutefois, la réalisation de ce projet ne se fait pas sans préparation. 

Plusieurs facteurs entrent en jeu lorsqu’il est question d’isoler les combles d’une maison. Découvrez ici les conditions préalables à l’isolation des combles, les techniques utilisées et les matériaux isolants performants.

Transformer ses combles aménageables pour gagner des mètres carrés

Les combles sont en général les espaces vides situés entre le plancher haut et le toit d’une maison. Ils sont souvent appelés ‘’grenier’’ lorsqu’on y stocke des affaires. Ils peuvent être habitables ou non. On parle de combles aménageables et de combles perdus.

Pour ce qui est de la première catégorie, on peut y habiter en y faisant quelques travaux. Aussi, ces combles doivent avoir une hauteur suffisante de plus de 1 m 80 et un plancher assez solide pour constituer un cadre habitable

En ce qui concerne les combles perdus, ils ne présentent pas les caractéristiques nécessaires pour en faire un espace habitable. La toiture est souvent trop encombrante et le plancher pas très résistant. La hauteur entre le plafond et le sol n’est pas supérieure à 1m80.

Quels avantages d’une isolation des combles ?

En isolant les combles de votre habitation, vous avez beaucoup à y gagner. Même si le principal but est de limiter les pertes de chaleur mises en avant par un audit énergétique, l’isolation offre bien d’autres avantages.

Diminution des pertes de chaleur

L’air chaud étant plus léger que l’air froid, il va plus facilement en hauteur. Les combles sont les premiers points d’échappement de la chaleur. Ensuite viennent les murs et les fenêtres. En isolant votre logement, vous pouvez réduire de 30% les pertes fréquentes.

Réduction des factures de chauffage

Une maison isolée offre une atmosphère plus chaude. Plus besoin d’utiliser en permanence le chauffage. En diminuant votre consommation de chauffage, vous réduisez aussi vos factures et faites des économies.

Amélioration du confort thermique

L’idéal recherché est une maison chaude en hiver et fraîche en été. Une isolation bien faite vous apporte tout le confort thermique nécessaire aux deux saisons. Pendant l’hiver, il n’y a pas d’infiltration d’air pouvant rendre les parois froides. Parallèlement, en été, vous pouvez profiter d’une douce fraîcheur.

Meilleur espace de vie

Les combles aménageables représentent de nouveaux espaces habitables lorsqu’ils sont isolés. Dans ces conditions, ils demandent moins d’entretien, car les risques d’humidité et de condensation (moisissures, altération des murs) sont réduits. En plus de l’isolation thermique, l’isolation des combles permet une isolation phonique complémentaire. Elle protège des nuisances extérieures.

En revanche, les combles perdus non isolés sont des portes ouvertes aux différents insectes. Leur présence peut causer des désagréments sonores et sanitaires.

Valorisation de votre maison

Une maison bien isolée a de grandes chances d’être vendue cher sur le marché. L’isolation permet d’obtenir un Diagnostic de Performance Energétique (DPE) excellent. Elle offre aussi plus d’espace habitable tout en augmentant la valeur de votre bien.

Les techniques d’isolation des combles

La technique d’isolation est choisie en fonction de la nature des combles (aménageables ou perdus). Il est recommandé d’isoler les plafonds des combles habitables et les planchers des combles perdus. Deux techniques d’isolation sont souvent utilisées :

  • l’isolation des combles par l’intérieur 
  • l’isolation des combles par l’extérieur (réservée uniquement aux combles aménageables).

Dans le cas de l’isolation des combles par l’intérieur, plusieurs alternatives s’offrent à vous. Vous pouvez utiliser des rouleaux ou panneaux isolants que vous placerez entre les chevrons. Ensuite, vous mettez la membrane d’étanchéité puis les fourrures et parements.

Si vous choisissez l’isolation des combles par l’extérieur, vous devez ôter le revêtement de la toiture et mettre le matériau isolant. Il est possible d’utiliser la technique du sarking qui consiste à placer des panneaux isolants entre la charpente et la couverture après les travaux de rénovation. C’est une méthode destinée aux professionnels et aux bricoleurs expérimentés.

Aussi, vous pouvez avoir recours à la méthode de pose de panneaux de toiture porteurs. Elle préserve la charpente des variations de température. Avant de l’utiliser, assurez-vous que la configuration du toit lui permet de supporter des charges lourdes.

Comment choisir l’isolant adéquat pour vos combles ?

Il existe une grande diversité de matériaux isolants pour les combles. Le choix se fera alors en fonction de la nature des travaux, du budget et des performances thermiques de l’isolant.

Les coefficients et performances thermiques sont primordiaux dans le choix d’un isolant. La résistance R est fonction de la conductivité I et de l’épaisseur. Si elle est forte, la performance thermique est excellente. Cependant, le matériau est un bon isolant lorsque la conductivité est faible et égale à l’épaisseur.

Présentation des principaux matériaux isolants pour vos combles

Une multitude de matériaux isolants sont présents sur le marché. Ils ont des caractéristiques variées et sont de différentes natures.

Les isolants en laine minérale

Ce sont des matériaux performants, non écologiques et à prix très abordable. On distingue la laine de verre et la laine de roche. La première est l’isolant le plus utilisé au monde. Grâce à sa composition minérale, elle est incombustible. Elle est facile à poser et sert à la fois d’isolant thermique et phonique.

La laine de roche est constituée de basalte, ce qui lui confère aussi une propriété non combustible. Elle existe sous diverses formes et s’adapte donc à différents espaces. Cet isolant a une grande résistance à l’humidité et offre également une isolation thermique et phonique. Cependant, sa conception demande beaucoup d’énergie.

Le polystyrène et le polyuréthane

Les matériaux en polystyrène sont utilisés dans l’isolation de zones à surfaces bien régulières. Ils sont dotés d’une grande résistance à l’humidité. Si vous recherchez un matériau hautement isolant, le polyuréthane est plus adapté. Sa fabrication ne respecte pas les règles écologiques et il entraîne des substances toxiques pendant sa combustion.

Les isolants naturels

Ce sont des isolants dont la production demande moins d’énergie que les autres. Ils peuvent être d’origine végétale ou animale et apportent une bonne isolation thermique. On a donc :

  • la laine de bois
  • la laine de chanvre
  • la laine de mouton
  • le liège
  • la fibre de lin
  • la ouate de cellulose, etc

Ces matériaux sont dérivés de produits renouvelables et recyclables. L’épaisseur de votre isolant peut être importante dans vos critères de choix, l’avantage d’un isolant mince est qu’il prend moins de place et est simple à manipuler, cependant, il est à utiliser en complément d’un autre système d’isolation.

Comment déterminer si une isolation est performante ?

Pour qu’une isolation soit considérée comme performante, plusieurs points sont à vérifier : 

  • Basez-vous sur vos sensations : l’isolation est censée apporter de la chaleur à la pièce. Si vous ressentez toujours le froid malgré le chauffage allumé, cela voudra dire que l’isolation est défaillante. Par contre, si la température est bonne et que vous cessez d’avoir froid, on peut considérer que l’isolation est bien faite et efficace.
  • Absence de condensation et de moisissures : une grande humidité est signe d’une isolation non performante. Cela entraîne la survenue des moisissures et de la condensation sur les plafonds au niveau des combles. À la longue, les moisissures peuvent causer l’effondrement de la toiture. Des combles bien isolés doivent donc être sans bestioles et sans condensation.
  • Faire un bilan thermique : le bilan thermique permet de mettre la lumière sur les parties mal isolées. Il est fait par un bureau d’étude thermique. Ce dernier vous renseignera sur les travaux à réaliser pour améliorer les performances de votre isolation et dans quel ordre les faire.

Comment optimiser son isolation ?

L’isolation des combles a un réel impact sur le confort thermique et le coût du chauffage d’une maison. Il existe quelques astuces à connaître pour bien réaliser vos travaux d’isolation.

Le respect des critères de performance

Pour qu’une isolation soit performante, il convient de choisir un isolant avec d’excellents critères de performance. La nouvelle réglementation thermique (RT 2012 et RT 2020) a fixé les exigences de performances à respecter lors d’une construction. La résistance minimum que doit avoir un isolant est de 8m2.K/W. 

En cas d’une rénovation, aucune obligation légale n’est faite. Cependant, il est fortement conseillé de porter votre choix sur des isolants respectant les critères permettant de bénéficier d’un crédit d’impôt.

Misez sur des matériaux de qualité

Choisissez des isolants de qualité afin d’avoir une isolation durable. Si vous faites une rénovation, optez pour les isolants conformes aux standards du crédit d’impôt. Pour une nouvelle construction, respectez les normes établies par la RT2012 et RT 2020. Il est par exemple possible d’isoler ses combles avec un isolant mince en complément d’une isolation existante.

Ayez recours à un professionnel pour un travail bien fait. Ne faites pas d’économie sur la main d’œuvre, car une isolation non réussie aura des conséquences sur votre consommation en énergie et donc sur la facture énergétique. Vos économies auront été vaines.

Isolation avant chauffage

Il est primordial d’effectuer les travaux d’isolation avant d’investir dans un système de chauffage. Vos besoins en chaleur vont diminuer avec l’isolation si elle est réussie. Évitez donc de devoir réadapter le système de chauffage à la pièce après isolation en réalisant un bilan thermique préalable. Faites de même lors du remplacement de votre système de chauffage.

Ne pas négliger la ventilation

La ventilation permet d’éviter les inconforts thermiques durant l’été. Elle aide à aérer l’espace et à faire descendre la température. Ainsi, vos combles sont rafraîchis et vous pouvez en profiter.

Les aides financières pour vos travaux d’isolation des combles

L’État octroie différentes aides en raison de la dimension environnementale de l’isolation et de son coût. Vous serez donc peut être éligible à la prime MaPrimeRénov’ de l’Agence Nationale pour l’Habitat, à l’éco-Prêt à Taux Zéro ou à la réduction de la TVA jusqu’à 5,5% (uniquement si vos travaux sont réalisés par un professionnel agréé).