Choisir les bons outils pour l'isolation écologique

Choisir les bons outils pour l’isolation écologique

L’isolation fait partie des préoccupations majeures des Français. Ceux-ci sont nombreux à rechercher le meilleur moyen d’améliorer les performances énergétiques de leur logement. De plus, les consommateurs souhaitent de plus en plus faire des choix qui soient plus respectueux de l’environnement. C’est pourquoi ont été développés les matériaux d’isolation écologique. Ainsi, il est tout à fait possible de trouver un produit isolant du toit professionnel et écologique sur le marché, afin de respecter l’environnement tout en améliorant les performances de votre habitation.

Qu’est-ce que l’isolation écologique ?

Il s’agit d’un type d’isolation dont l’empreinte carbone est réduite, et pour laquelle on utilise des isolants naturels et écologiques, comme la laine de mouton, de chanvre, de bois, ou encore la ouate de cellulose. L’énergie nécessaire aux travaux est ainsi divisée de moitié, comparée à celle utilisée pour un chantier classique. Pour une construction comme pour une rénovation, l’isolation thermique écologique fait partie des indispensables pour un logement plus vert.

Les isolants traditionnels et écologiques

Un isolant a pour rôle la réduction et le ralentissement des transferts de chaleur entre l’extérieur et l’intérieur d’un bâtiment. En été, il aide à conserver une température fraîche. En hiver, il limite le gaspillage de chauffage. Plus la conductivité thermique de l’isolant est faible, plus il sera efficace et performant. Les isolants écologiques constituent alors un enjeu majeur pour la transition énergétique des bâtiments, car ils permettent de concevoir des logements confortables, économes en énergies et respectueux de l’environnement.

  Quel sera le prix du gaz en Normandie en 2023 ?

On retrouve généralement 3 grands types de matériaux isolants :

  • Les isolants minéraux : ce sont les isolants les plus communs, comme la laine de roche ou la laine de verre.
  • Les isolants synthétiques : ce sont les isolants issus de l’industrie pétrochimique, comme le polyuréthane ou le polystyrène.
  • Les isolants biosourcés (ou écologiques) : ils proviennent de matières premières animales, végétales ou recyclées.

Les différents isolants écologiques

Il existe trois principales catégories d’isolants biosourcés : les isolants issus du recyclage, ceux d’origine végétale, et ceux d’origine animale.

Les isolants issus du recyclage se déclinent en deux principaux types d’isolants :

  • La ouate de cellulose : elle provient du recyclage de carton et de papier. Elle est peu onéreuse et pourtant très efficace : son rapport qualité-prix est excellent.
  • Les fibres de textiles : il s’agit de vieux vêtements valorisés en leur offrant une seconde vie. Cet isolant est durable et efficace. De plus, il favorise une économie solidaire et sociale.

Les isolants d’origine végétale comprennent :

  • Le chanvre : sa culture ne nécessite que peu d’eau. Il est très performant et permet de réguler l’humidité.
  • La fibre de bois : elle est conçue à base de chutes de bois qui sont issus de forêts durables. Elle est performante, compostable, recyclable et très robuste.
  • Le liège expansé : il est conçu à partir d’écorce de chêne. Il est très durable et étanche, mais assez onéreux.

Les isolants d’origine animale se déclinent en deux catégories :

  • La laine de mouton : c’est un excellent isolant thermique et un bon régulateur d’humidité. Elle est traitée contre le feu et les mites avant utilisation.
  • Les plumes de canard : ce type d’isolant intègre d’autres composants (fibres synthétiques, laine de mouton, etc.), et des additifs contre les parasites et le feu.
Retour en haut