isolation toiture maison

L’isolation de la toiture pour une maison fraîche en été et chaude en hiver !

Vous souhaitez réaliser des travaux d’isolation de toiture au sein de votre logement ? Il s’agit d’un projet qui vous permettra d’améliorer le confort de votre maison, mais aussi de faire des économies d’énergie. 

Vous n’êtes pas sans savoir que le toit cause généralement des déperditions thermiques à hauteur de 30 %. Toutefois, avant de concrétiser le projet d’isolation de toiture, plusieurs questions méritent d’être posées en amont. Quels sont les matériaux à utiliser et comment bien les choisir ? Combien cela va-t-il coûter ? Trouvez ici les réponses à ces interrogations.

Isolation de la toiture de votre maison : quelles techniques utiliser ?

De manière générale, vous pouvez concrétiser votre désir d’isoler votre toiture suivant deux procédés. Vous avez le choix entre l’isolation de toiture par l’intérieur et l’isolation de toiture par l’extérieur. La première est la méthode d’isolation la plus courante. S’attaquant à l’intérieur de votre toiture, cette méthode consiste à isoler vos combles. Cela peut être par le plancher ou par la pente du toit.

Par exemple, l’isolation des combles aménagés se fera par la pose d’une couche isolante entre la charpente et les chevrons. Par contre, l’isolation des combles non aménagés nécessite juste le placement d’une couche isolante sur le plancher. Ce type d’isolation présente l’avantage d’être plus économique. Cependant, il peut envahir l’espace habitable des combles et nuire à leur esthétique. Aussi, les risques d’apparition de moisissures sont accrus si votre toiture est plate. Par contre, l’isolation par l’intérieur est possible si votre toiture est inclinée.

L’isolation de la toiture par l’extérieur quant à elle consiste à placer une couche d’isolant entre la charpente et la couverture du toit. Ces travaux d’isolation se font avant la pose d’un revêtement. Ils peuvent se faire de deux façons. 

La première consiste à poser une couche isolante sur volige tandis que la seconde consiste en la pose d’un isolant sur les chevrons. Ce type d’isolation n’encombre pas l’espace intérieur et est donc parfait pour isoler vos combles aménagés. Mais, elle est quand même coûteuse, particulièrement en matière de rénovation.

Il existe aussi d’autres techniques de pose d’isolation de toiture. Nous pouvons citer la technique de l’épandage, du soufflage, du sarking, l’isolation par rouleaux et par panneaux.

La technique de l’épandage

Cette technique consiste en la pose d’un isolant à la main. Cela peut se faire sur la charpente, mais aussi au niveau du plancher ou des combles. Facile à réaliser, cette technique est spécialement adaptée aux surfaces restreintes et ne requiert pas l’utilisation d’un quelconque appareil.

La technique d’isolation de la toiture par soufflage

Avec cette technique, l’isolant sera insufflé sous forme de flocons. Cela se fait à l’aide d’une machine dédiée. La technique du soufflage est très utilisée et vous permet d’utiliser tout type d’espace tout en vous offrant un excellent confort thermique.

La technique d’isolation par sarking

Cette technique est recommandée lorsque vous envisagez procéder à rénovation complète de la toiture. L’isolant ici est sous forme de panneaux et est directement posé entre la charpente et les chevrons. Ce procédé ne modifie aucunement la nature ni l’aspect de votre toiture. Au contraire, il booste ses performances en termes d’isolation thermique et phonique.

L’isolation par rouleaux

Cette technique est facile à mettre en place, car l’isolant est appliqué sur le plancher des combles. Elle nécessite des combles faciles d’accès et parfois deux couches d’isolant.

L’isolation par panneaux

L’utilisation de cette technique a lieu généralement pour isoler des planchers dotés de solives. Cela se fait à l’aide de panneaux. Elle offre également d’excellents résultats en matière de confort thermique et phonique. Sa pose est quand même assez complexe.

Les isolants à privilégier pour les toitures

L’isolation de votre toiture est très importante pour assurer l’efficacité de l’isolation thermique de votre habitation. Différents matériaux isolants sont plus ou moins efficaces et adaptables à votre projet. Ils dépendent principalement de la technique d’isolation employée. Ainsi, pour choisir le meilleur isolant thermique, vous devez tenir compte de quelques critères. Il s’agit de :

  • l’épaisseur ;
  • la réaction au feu ;
  • l’écoulement de l’air ;
  • l’impact écologique ;
  • coefficient de résistance thermique ;
  • la résistance ;
  • la durabilité.

Point clé pour une bonne isolation de la toiture, l’épaisseur de l’isolant devra être choisie en fonction de sa conductivité thermique. Le coefficient thermique quant à lui s’exprime en m2k/W. Un isolant avec une faible conductivité thermique permet d’optimiser la performance du matériau utilisé.

Quant à la résistance thermique, elle fait allusion la propriété de l’isolant à résister à la chaleur. Le coefficient du matériau doit donc être élevé pour qu’il soit isolant. Il existe d’ailleurs des matériaux qui sont d’origine végétale, minérale ou synthétique. Parmi ceux-ci, nous pouvons citer le liège, la laine végétale, l’argile expansée et la ouate cellulose.

Le liège

Excellent isolant pour toiture, le liège vous offre une isolation à la fois phonique et thermique. En plus d’être écologique , il résiste naturellement à l’eau et au feu. Le liège est aussi durable.

La laine végétale

La laine végétale est conçue à partir de produits naturels d’origine végétale. Il s’agit entre autres du chanvre, du bois, du lin, du coton ou encore de la paille. De ce fait, elle se veut comme une alternative aux matériaux synthétiques. Elle vous offre aussi un excellent confort acoustique et thermique.

L’argile expansée

Elle est particulièrement adaptée pour l’isolation phonique et est généralement utilisée pour la rénovation d’un plancher. Vous pouvez retrouver l’argile expansée sur le marché sous forme de blocs ou de billes.

La ouate de cellulose

La ouate de cellulose est particulièrement appréciée pour son efficacité en termes d’isolation. Elle est fabriquée à partir de papiers recyclés et est traitée pour être inflammable et résistante face aux parasites. C’est le matériau le plus utilisé pour l’isolation des logements neufs et surtout ceux en bois.

Que dit la loi concernant l’isolation de la toiture ?

La loi exige que le coefficient de résistance thermique de l’isolant à utiliser pour les combles perdus soit inférieur ou égal à 8. Pour ce qui est des murs et sols, il doit correspondre à 4 en vue de correspondre à la norme des logements de basse consommation.

Par ailleurs, le prix de l’isolation de la toiture varie en fonction de plusieurs paramètres. Pour bénéficier de conseils, nous recommandons de solliciter l’avis d’un professionnel lors d’un audit énergétique afin d’avoir une meilleure vue des travaux à réaliser. 

Il s’agit par exemple de la surface à isoler, du prix de la main-d’œuvre ou encore des matériaux choisis. Toutefois, le gouvernement a mis en place des aides et subventions qui pourront vous permettre de financer vos travaux d’isolation de toiture.